Celle qui court avec les loups

Image

Femme, ma sœur, mon amie
Ne l’oublie jamais !
Tu es, de toute éternité,
La Femme Sauvage,
Celle qui court avec les loups
Dans la lande ou la forêt,
Dans les rues des villes
Ou les allées des grands magasins.
Pieds nus, ivre de liberté,
Tu danses la vie de La Loba,
Tu chantes avec les oiseaux
Tu ris dans le vent.
Tu es, depuis la nuit des temps,
Celle qui sait, « la que sabe » …
Souviens-toi, ma soeur, mon amie…
Même brisée, même apeurée,
Même aux prises avec un Barbe Bleue,
Tu peux chanter sur les os
De tes rêves massacrés
Et les ressusciter pour un nouvel envol.
Tu as ce pouvoir immémorial !
Oui ! Tu fais peur !
Oui ! Tu peux avoir peur de cette grandeur !
Alors, appelle la Femme Sauvage en toi.
Elle est là, partout, comme une onde de vie
Pour toi, ma sœur, mon amie.
Appelle-la et raconte-lui
Ce qu’ils ont essayé de faire de toi !
Ouvre grand tes yeux,
Regarde le sang de tes blessures d’âme,
Ramasse tous ces os pétrifiés
Et laisse la Loba te rendre à toi-même
En chantant avec elle, pour elle, pour toi !
Chante, danse,
Joue du piano ou du violon !
Bouscule ce monde,
Reprends ta plume ou tes pinceaux
Crée de savoureux gâteaux
Ou de féeriques costumes,
Inonde le monde de ta joie !
Femme, ma sœur, mon amie
Ne l’oublie jamais !
Tu es, de toute éternité,
La Femme Sauvage,
Celle qui court avec les loups…

– Chantal CHAMP –

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s