Errare “feminum” est…

10863847_747805541970040_2572605548780981600_o

Ta première erreur a été d’aimer quelqu’un qui ne savait pas ce qu’était vraiment l’amour. De lui donner le pouvoir de te détruire, de lui donner assez de force pour écraser ton âme avec son petit doigt, et même pire, avec quelques mots.

Ta deuxième erreur a été de lui dire à quel point tu avais besoin de lui, combien ton âme avait désiré que tout cela arrive, et comme les nuits te paraissaient longues sans lui.

Ta troisième erreur a été de t’accrocher trop vite à l’idée de qui il était, d’ignorer les allusions de haine dans ses mots, de ne pas remarquer certains points préoccupants.

Ta quatrième erreur a été de l’aimer encore plus, d’aimer chaque petite égratignure et chaque os, te convainquant que chaque cicatrice avait son histoire, même quand ce n’était pas le cas. De comparer les tâches de rousseur dans son dos à des constellations, et de souhaiter secrètement que cela dure pour toujours.

Mais ma chérie, non, tu ne peux pas faire de voeu à une étoile qui ne brille pas, et celle-ci sera toujours sombre et sinistre. Il te regardait avec des yeux ennuyés, et tu étais convaincue qu’ils n’étaient que fatigués. Il te portait dans ses bras négligents et maladroits, qui ne tremblaient jamais de t’avoir trop serrée. Tu embrassais des lèvres immobiles, tu couchais avec un corps et non une âme. Mais ce n’est pas de ta faute, c’est facile de tomber amoureuse d’une idée, surtout quand elle a de grands yeux bruns et que les battements de son coeur ressemblent à ta chanson préférée.

*  *  *

Your first mistake was loving someone who doesn’t know what love really is. it was giving them the power to ruin you, giving them enough strength to crush your soul with two fingers, and even worse, a few words.

Your second mistake was telling them how much you need them, how your soul longed for something like this, how you can’t imagine long nights without them.

Your third mistake was falling too fast for the idea of who they were, the soft hints of hate you missed in their words, the points of concern you should’ve noticed.

Your fourth mistake was loving them more. loving each little bruise and bone, being convinced each scar had a story, even when it didn’t. connecting the freckles on their back into constellations and secretly wishing this would last forever.

Baby no, you can’t wish on stars that aren’t bright. and they, they were always dark and dull. they looked at you with bored eyes, you were convinced they were only ever tired. they held you with careless, clumsy, arms. arms that never shook from holding on too tight, you kissed with motionless lips, slept with a body and no soul. but, it’s not your fault. it’s easy to fall for an idea, especially when it’s got big brown eyes and a heartbeat that sounds like your favorite song.

– Isa C. Four

(Trad: C.Mela)

9 thoughts on “Errare “feminum” est…

    • Oui je peux comprendre. Ce post est différent des autres, c’est vrai, plus sombre. J’ai hésité à le publier, mais il parle à des femmes qui vivent ou ont vécu des relations toxiques, et qui ont du mal à s’en sortir parce qu’elles culpabilisent, ou veulent rester “par amour”… Le terme d’erreur m’a toutefois gêné, mais j’ai respecté les mots de l’auteure dans la traduction.

  1. Lorsqu’il m’a été donné de vivre une relation telle que celle-ci, j’ai appris de moi-même. L’absence d’amour, par contraste, ouvre le coeur. J’aime.

    • Oui il m’a aussi été donné de vivre une telle relation, qui m’a fait beaucoup grandir et apprendre sur moi… Et j’ai ainsi commencé à apprendre ce qu’était l’Amour.

  2. Il m’est souvent arrivé de tomber amoureuse d’une idée, et surtout du potentiel d’un homme, ce que j’entrevoyais en lui, ce qu’il pourrait être, en restant aveugle à qui il était vraiment

    • “Le potentiel d’un homme”… c’est exactement ça. On sait que l’Amour peut aider l’autre à accéder à son potentiel, et c’est vrai en théorie. On se fait piéger par cette “idée”, on veut y croire car on sait que c’est possible. Mais dans beaucoup de cas, on est confronté à la réalité de la résistance au changement, à la peur de l’ouverture du coeur… Tout un programme!

      • Finalement la question est : comment peut-on si bien voir un “potentiel” et être aveugle à la réalité?

  3. Peut-être parce qu’il y a des parties de nous-mêmes que nous nous refusons de voir ? Et peut-être qu’avoir été aveuglé(e) fait partie du chemin ?
    C’est exactement comme cette fuite permanente vers le futur ‘demain, là-bas, je serai heureuse…’! c’est mystérieux n’est-ce pas ?
    Merci, je vous embrasse tous !

    • Oui parce que finalement, l’amour c’est le chemin de soi vers soi, en passant par l’autre… Je vous embrasse aussi!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s