Femme Trop… Too Much Woman…

11136646_411077655737872_7228183389220706484_n

Si on vous a déjà dit que vous étiez “trop”, trop émotive, ou trop garce, ou trop coincée, vous êtes probablement une Femme Trop.

Et si vous l’êtes… Je vous supplie d’accepter tout ce que vous êtes – toute votre profondeur, toute votre immensité; Ne vous retenez pas, n’abandonnez jamais votre grandeur et votre éclat.

Oubliez tout ce que vous avez entendu – votre “trop” est un don; oh oui, un don qui peut guérir, encourager, libérer, et transpercer directement au cœur des choses.

Ne soyez pas effrayée par ce don, et ne laissez personne vous en détourner. Votre “Trop” est magie, médecine. Il peut changer le monde. (…)

Alors je t’en prie Femme Trop: Demande. Cherche. Désire. Grandis. Bouge. Ressens. Sois.

Fais tes propres vagues, attise ton feu, et donne nous des frissons.

Je t’en prie, lève toi.
Nous avons besoin de toi.

***

If you’ve ever been called “too much,” or “overly emotional,” or “bitchy,” or “stuck up,” you are likely a Too Much Woman.

And if you are. . . I implore you to embrace all that you are—all of your depth, all of your vastness; to not hold yourself in, and to never abandon yourself, your bigness, your radiance.

Forget everything you’ve heard—your too much-ness is a gift; oh yes, one that can heal, incite, liberate, and cut straight to the heart of things.

Do not be afraid of this gift, and let no one shy you away from it. Your too much-ness is magic, is medicine. It can change the world.

So please, Too Much Woman: Ask. Seek. Desire. Expand. Move. Feel.Be.

Make your waves, fan your flames, give us chills.

Please, rise.

We need you. 

Ev’Yan Whitney

De l’Amour… Of Love…

10830463_796077080438582_7411108301891553096_o.jpg

Tout le monde dit que l’amour fait souffrir, mais ce n’est pas vrai. La solitude fait souffrir. Le rejet fait souffrir. Perdre quelqu’un fait souffrir. La jalousie fait souffrir. Tout le monde confond ces choses avec l’amour, mais en réalité l’amour est la seule chose au monde qui guérit toutes les souffrances et fait se sentir à nouveau merveilleux.

L’amour est la seule chose au monde qui ne fait pas souffrir.

***

Everyone says love hurts, but that is not true. Loneliness hurts. Rejection hurts. Losing someone hurts. Envy hurts. Everyone gets these things confused with love, but in reality love is the only thing in this world that covers up all pain and makes someone feel wonderful again.

Love is the only thing in this world that does not hurt.

Meša Selimović

Elle s’est perdue… She lost herself…

1797981_241299466049026_538759457_n

Elle s’est perdue au milieu des arbres

Parmi les feuilles qui changent constamment.

Elle a pleuré sous le ciel sauvage

En écoutant les étoiles raconter les histoires des temps anciens.

Les fleurs poussaient vers sa lumière

Les rivières appelaient son nom la nuit.

Elle ne pouvait pas vivre une vie ordinaire

Avec tous les mystères de l’univers

Cachés dans ses yeux.

***

– Christy Ann Martine

She lost herself in the trees

Among the ever-changing leaves.

She wept beneath the wild sky

As stars told stories of ancient times.

The flowers grew towards her light,

The rivers called her name at night.

She could not live an ordinary life

With the mysteries of the universe

Hidden in her eyes.

***

Flamme… Flame…

10419578_368715463304233_1120257517266067136_n

She lives her life like a flame;

a dance of purposeful chaos…

Her enchanting light can guide you

and quell your fears…

She’s hot, warming those who respect her

and burning those who don’t…

She is a flame with an unforgettable glow…

A weak man will try to dim her luminance…

but her soul mate will take pleasure

in fanning the blaze.

 

Steve Maraboli

Trad: C. Mela

Elle vit sa vie comme une flamme,

Une danse pour semer le chaos…

Sa lumière enchanteresse peut te guider

et apaiser tes peurs…

Elle est chaude, elle réchauffe ceux qui la respectent

et brûle ceux qui ne la respectent pas…

Sa flamme possède un éclat inoubliable…

Un homme faible essaiera d’affaiblir sa lumière…

Mais son âme soeur se fera un plaisir d’attiser le feu.

Re-Connexion…

fb_img_1474556066007

Elle s’est perdue au milieu des arbres

Parmi les feuilles qui changent constamment.

Elle a pleuré sous le ciel sauvage

En écoutant les étoiles raconter les histoires des temps anciens.

Les fleurs poussaient vers sa lumière

Les rivières appelaient son nom la nuit.

Elle ne pouvait pas vivre une vie ordinaire

Avec tous les mystères de l’univers

Cachés dans ses yeux.

***

– Christy Ann Martine

Trad: C. Mela

She lost herself in the trees

Among the ever-changing leaves.

She wept beneath the wild sky

As stars told stories of ancient times.

The flowers grew towards her light,

The rivers called her name at night.

She could not live an ordinary life

With the mysteries of the universe

Hidden in her eyes.

***